Créer des Personnages Inoubliables : Les Conseils Qui Font la Différence

Créer des Personnages Inoubliables : Les Conseils Qui Font la Différence

Salut à tous ! 🎙️ Aujourd’hui, nouveau podcast qui plonge dans le cœur de la création de personnages inoubliables. Je vais te partager les meilleurs conseils, issues de mes trois années d’écriture ! On est partis ? 📝🌟

Transcription

Bonjour à tous. Ça fait trois ans que j’écris. Aujourd’hui, j’ai décidé de te partager les meilleures astuces que j’ai entendues sur les personnages et comment créer des personnages marquants et uniques. On y va ?

La première rencontre

Ok, on va commencer par la base. Quand ton lecteur rencontre ton personnage, c’est un peu comme quand deux personnes se rencontrent pour la première fois. C’est-à-dire que la première impression est très importante.

C’est pour ça qu’ une fois que tu as créé ton personnage, avec des qualités et des défauts, je pense que tu connais déjà ce conseil ; c’est pour ça que j’ai décidé de pas trop m’attarder là- dessus. Une fois que tu as ton personnage avec des qualités et des défauts, tu vas vraiment devoir réfléchir aux trois premières actions que ton personnage va effectuer. Ça mélange un peu à la fois le personnage et l’intrigue, mais ces deux sont liés.

Il faut que tu places ton personnage dans un contexte où ces trois premières actions seront des choses très représentatives de qui il est, ou alors qu’ils vont donner subtilement des indices sur un potentiel défaut, ce genre de choses. La première fois qu’on voit un personnage, c’est LE moment privilégié pour ancrer la personnalité de ce personnage dans la tête des gens. Donc tu dois vraiment réfléchir dans quelle scène tu vas placer le héros.

Un trait de personnalité FORT

Une astuce pour aller un peu plus loin, si tu veux vraiment avoir un trait marquant, c’est de réfléchir à une scène dans laquelle le comportement attendu d’une personne lambda est opposé aux traits du héros, c’est- à- dire qu’il n’y a QUE un personnage avec ce trait qui pourrait faire l’action.

Par exemple, si tu as envie de montrer à quelqu’un de très compatissant, tu peux le montrer en train de se faire insulter par quelqu’un dans la rue, mais ensuite montrer ce personnage en train d’essayer de comprendre la personne qu’il a insultée et au final, discuter avec lui. Et au final, en faisant comme ça, tu montres vraiment un trait de personnalité très fort et très marquant. Limite un trait extrême de la personnalité, mais ça va vraiment ancrer ce trait de personnalité fort avec ton héros, surtout, encore une fois, si tu le fais la première fois que tu rencontres le personnage.

Dans le même thème :  Qu’est-ce qu’un Personnage en Écriture ?

Un personnage attachant

Ok, maintenant, ton but, c’est de rendre ton personnage attachant pour le lecteur. Ce n’est pas forcément l’aimer, puisque dans le cas d’un antagoniste, ça peut tout à fait être de la haine ou de l’antipathie. Mais ce qui est important, c’est que tes lecteurs soient attachés au personnage dans le sens émotionnellement investi dans le personnage. Et pour ça, tu as globalement trois façons de faire.

L’empathie

Ok, donc la première façon de faire, ça sera de faire rentrer le lecteur en empathie avec le personnage. Pour ça, tu as trois façons de faire.

La première, c’est de dépeindre des relations positives, c’est- à- dire de montrer des gens, d’autres personnages qui aiment ton personnage. Et ça, naturellement, ça va inciter les gens à aimer ton personnage, tout simplement.

Ensuite, tu peux montrer le personnage en train d’être gentil. C’est un peu l’idée du livre Save the Cat. C’est si ton personnage sauve un chat au début, il va plutôt se faire aimer par le public. Et au contraire, s’il frappe un chien, il va plutôt se faire détester. C’est vraiment des choses simples, mais montrer le personnage en train d’être gentil, en train de faire un bon acte, ça va directement créer de l’empathie pour ce personnage.

Et enfin, tu peux essayer de créer une identification. Ça veut dire que tu vas essayer de montrer ton personnage dans une situation qu’a déjà vécu le lecteur. Ça, ça peut être un peu plus casse gueule à mettre en place, mais ça peut aussi beaucoup payer parce que si le lecteur se dit « Mais oui, je connais cette situation, je l’ai vécue. » Là, ton personnage marque de gros points dans son cœur et ça va directement créer une connexion entre ton personnage et le lecteur.

L’intérêt

Le deuxième point pour créer ce lien entre le personnage et le lecteur c’est l’intérêt. Ce que veut ton personnage doit aussi intéresser le lecteur. Pour ça, tu dois montrer ses motivations, révéler ses motivations profondes. Explore ce que le personnage veut, quelles sont ses ambitions, ses motivations, etc. Ensuite, tu dois créer des obstacles, des obstacles et des tensions. Piquer l’intérêt du lecteur et montrer pourquoi il ne peut pas avoir ce qu’il a envie d’avoir. Ça, ça va vraiment créer une sorte de frustration. Le lecteur aura envie de savoir comment ça se termine.

L’Évolution

Enfin, la dernière façon, c’est l’évolution. Tu dois faire comprendre à ton lecteur que ton personnage doit ou va évoluer. Pour ça, facile, tu montres un défaut de ton personnage et ensuite, tu montres à quel point ce défaut impacte sa vie. Tu donnes des indices comme quoi ce défaut le gêne, il va devoir le changer s’il a envie d’accomplir plus de choses, s’il a envie de passer au niveau supérieur. Une autre façon de faire, c’est de l’engager dans un voyage. C’est tout simple, mais le voyage, c’est un énorme vecteur d’évolution. Tout simplement, engagez-le dans le voyage et le lecteur va comprendre que ton personnage n’en sortira pas un à changer.

Dans le même thème :  5 Rôles de Personnages Méconnus pour Captiver tes Lecteurs

Sort de ta zone de confort

Ok, maintenant, on va passer sur une autre astuce. C’est tout simplement d’essayer des qualités, des défauts dont tu n’as pas l’habitude d’explorer. Autrement, tu vas te retrouver avec des personnages un peu similaires qui se ressemblent un peu tous, parce que tu vas aller dans ce qui est confortable, ce que tu sais écrire. Et donc, quelque chose d’intéressant pour ça, ce sont des listes de traits de personnalité qui ne sont pas triées par ordre alphabétique, mais qui sont plus triées en fonction de logique. J’en ai fait une sur mon site web, Rouages de l’écriture, si tu veux ; l’article s’appelle « Sculpte ton personnage, liste des traits de personnalité ».

La voix des Personnages

Ok, maintenant, on aborde le dernier conseil, mais qui est quelque chose d’extrêmement important pour toute l’histoire, en fait. On va aborder la voix du personnage. On ne va pas l’aborder uniquement sous l’angle du dialogue, mais sous l’angle de tous les outils de l’auteur. Ça, ça vient de Brandon Sonerson et il explique qu’il y a quatre outils principaux dont dispose le lecteur, qui sont : le dialogue, les descriptions, l’action et l’introspection. Et du coup, tout ce que tu écris tombe forcément dans l’une de ces quatre cases.

Et si tu es en focalisation interne, c’est- à- dire que le roman est écrit d’après le point de vue d’un des personnages, ce qui est très certainement le cas, alors, ces quatre outils, chaque chose que tu vas écrire dans le roman sera vue d’après les yeux de ton personnage.

Donc, c’est là que ça devient intéressant. Tu vas devoir essayer de réfléchir en regardant ces qualités et ces défauts et réfléchir à comment toute cette personnalité, tout son passé va influencer chacun de ces quatre outils. Par exemple, comment ces traits de personnalité et son passé vont influencer ces dialogues ? Ensuite, comment ce trait va influencer ses actions, son introspection et aussi les descriptions qu’il fait du monde. C’est-à-dire il va peut- être plus s’arrêter sur certains détails que sur d’autres, etc.

Il faut avoir vraiment cette réflexion avant d’écrire sur comment est- ce que ce trait de personnalité que j’ai choisi va impacter tel outil que j’utilise dans l’écriture, ça va vraiment énormément améliorer tes personnages et ça va réussir à infuser de façon naturelle, mais aussi profonde et solide, la personnalité de ton personnage.

Il ne suffit pas simplement de montrer une fois en train de faire une action, mais si vraiment tu arrives à, de façon consistante, montrer que ce trait est toujours présent en arrière- plan par les descriptions, les dialogues, les actions, l’introspection, ça va vraiment apporter quelque chose de positif et quelque chose de très subtil, mais qui va se remarquer, que le lecteur va apprécier sans le réaliser.

Conclusion

Voilà, c’était les meilleurs conseils que j’ai reçus dans trois ans d’écriture pour la création de personnages. N’hésite pas à me dire lequel de ces traits t’a le plus plu. On se retrouve une prochaine fois. Allez, salut. 😁

Dans le même thème :  Traits de Personnalité − Une Liste Pas Comme les Autres !

Tu as aimé l’article ? N’hésite pas à le partager ! Si tu veux en savoir plus sur moi, n’hésite pas à aller voir ma page À Propos, ou à me contacter.

Nouveau sur le site ? Cette page est faite pour toi ! 😉

Tu pourrais aussi aimer…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui suis-je ?

Je suis Lorenzo VILLARD, un jeune auteur de 22 ans qui s’est lancé un incroyable défi…

Blogs similaires

Articles populaires