Les Connecteurs Logiques en Fiction

Les Connecteurs Logiques en Fiction

J’ai récemment regardé une vidéo du Tropeur sur les anneaux de pouvoir, et j’ai adoré sa façon de penser aux structures de bases de l’intrigue à travers les connecteurs logiques. Dans cet article, je vais donc reprendre cette réflexion en l’adaptant à ma sauce 😋

Mais bien sûr, je t’invite également à regarder la vidéo originale !

Qu’est-ce qu’un connecteur logique ?

D’après Wikipédia, un connecteur logique est « un mot établissant une liaison entre deux propositions ». Dit plus simplement, ce sont les « Et », « Donc », « Mais », « Alors », « Parce que » et autres mots du même genre.

Pourquoi est-ce important

Ok, on va simplifier à fond. Écrire une histoire, c’est créer une chaîne logique d’actions. Et le rôle d’un connecteur logique, c’est justement d’enchaîner ses actions.

action PUIS action ET action MAIS action DONC action

Note bien que je ne parle pas ici de connecteurs logiques que se retrouveraient dans ton texte final, mais bien de la logique des enchaînements d’actions. Par exemple :

Mike sentit son ventre gargouiller. Il se leva et ouvrit le frigo. Vide. Bordel ! Il referma la porte d’un grand coup de pied.

Voici la chaîne d’action de ce texte : Mike a faim DONC il ouvre le frigro, MAIS il est vide DONC Mike s’énerve. Même s’ils ne sont pas présents dans le texte, le lecteur va comprendre la logique implicite parce que le contexte rend cela évident.

Dans la suite de cet article, on ne va donc considérer que ces connecteurs logiques là : ceux de la chaîne d’actions.

Les Types de Connecteurs Logiques

Les connecteurs pauvres

Ces connecteurs servent à montrer un lien entre différentes actions. Si ces actions sont indépendantes les unes des autres, on parle d’un connecteur logique pauvre.

Il s’agit par exemple de : et, puis…

Les connecteurs riches

À l’inverse, quand un connecteur montre une cause logique entre les différentes actions, il est riche.

Il s’agit par exemple de : donc, mais, parce que, alors…

Bien sûr, il vaut mieux avoir connecteurs riches − ça rend l’histoire plus intéressante. Si tu as trop de connecteurs pauvres, ça va rendre ton histoire décousue, ou bien la faire reposer sur des hasards (ce qui n’est pas terrible).

Enrichir ses connecteurs

Si tu t’es rendu compte qu’il y avait trop de « Et » dans la chaîne d’actions de ton récit, voici quelques idées pour enrichir tes connecteurs logiques. Pour cela, on va avoir besoin d’une structure pauvre que voici :

Marc rentre chez lui ET regarde son téléphone.

Laisser l’imagination du lecteur faire le travail

L’action ici est suffisamment banale pour qu’une simple habitude suffise à la justifier, alors il n’est pas nécessaire de préciser la cause.

Dans le même thème :  Comment écrire un roman (les grandes lignes)

Modifier le texte

On peut également modifier le texte

Marc rentre chez lui ET son téléphone vibre ALORS il regarde son téléphone.

Ici, on explique pourquoi Marc regarde son téléphone, mais on rajoute un autre connecteur pauvre juste avant. Pourquoi a-t-il reçu une notification en rentrant ? Est-ce un hasard ?

Étant donné que c’est quelque chose de très fréquent et pas très important, on pourrait très bien ne pas justifier cette coïncidence. Mais on va essayer.

Ajouter une explication

Ici, on va préparer notre scène en ajoutant une explication auparavant. Par exemple, si Marc venait d’installer un détecteur de mouvement à l’entrée de sa maison, qui le notifie à chaque fois que quelqu’un passe, il ne s’agit plus d’un hasard. L’exemple devient donc :

Marc rentre chez lui DONC il déclenche son détecteur de mouvement DONC son téléphone vibre ALORS il regarde son téléphone.

Modifier le connecteur à postériori

On peut également enrichir le connecteur à postériori, bien plus tard dans l’histoire.

Marc rentre chez lui ET son téléphone vibre ALORS il regarde son téléphone.

Pour cet exemple, on peut penser tout le roman que Marc a reçu par hasard un message au moment où il est rentré chez lui, mais découvrir ensuite qu’il était espionné par la personne qui lui a envoyé ce message.

Dans ce cas, la chaîne logique d’évènements deviendrait, à postériori :

Marc rentre chez lui DONC le mystérieux E. lui envoie un message (PARCE QUE E. le surveille) DONC son téléphone vibre ALORS il regarde son téléphone.

À ton tour : transforme des ET en connecteurs riches

À toi de jouer ! Trouve ta propre façon de modifier cette (très) courte chaîne d’actions pour enrichir ce « ET ». Tu peux écrire ta version en commentaires ! 😊

Marc rentre chez lui ET regarde son téléphone.

C’est tout pour aujourd’hui ! Bonnes réflexions à toi, et d’ici la prochaine, porte-toi bien ! 😁

Tu as aimé l’article ? N’hésite pas à le partager ! Si tu veux en savoir plus sur moi, n’hésite pas à aller voir ma page À Propos, ou à me contacter.

Nouveau sur le site ? Cette page est faite pour toi ! 😉

Tu pourrais aussi aimer…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui suis-je ?

Je suis Lorenzo VILLARD, un jeune auteur de 22 ans qui s’est lancé un incroyable défi…

Blogs similaires

Articles populaires