L’horreur paranormale : as-tu peur de l’inconnu ?

L’horreur paranormale : as-tu peur de l’inconnu ?

Soudain, sa torche s’éteignit. J’étais trop loin de lui pour apercevoir ce qui se tramait. Il poussa un petit cri paniqué, puis un long hurlement. Un appel à l’aide empli d’horreur et de désespoir. J’entendis alors sa voix s’éloigner comme s’il venait de chuter dans les entrailles de la Terre.

L’horreur paranormale est un sous-genre de l’horreur qui entend terrifier le lecteur à l’aide de phénomènes paranormaux : fantômes, contrôle mental, divination, lévitation… Tout ce qui est impossible et inexplicable par la science, mais qui intervient dans notre monde.

boule divination

Cet article est la 16e édition du défi des 52 genres. J’y explique ma compréhension du genre après une seule semaine de recherche : je ne prétends pas être un expert. Les explications sur le défi se trouvent ici.

De façon générale, ne prends pas ce que tu lis pour argent comptant. Soit un bon sceptique et teste un conseil pour savoir s’il fonctionne pour toi !

Conseils généraux sur l’horreur

Vu que l’article d’aujourd’hui est assez court, voici des conseils généraux sur l’horreur.

Pars de ce qui te fait peur

De façon générale, écrire sur quelque chose de personnel rend notre histoire plus viscérale. On arrive mieux à décrire ce que l’on vit. Regarde Lovecraft : sa peur des autres se retrouve dans ses écrits qui sont uniques et déstabilisants. On rentre dans la tête de quelqu’un étant réellement terrifié des autres, ce qui rend ses écrits si puissants.

Le fond et la forme

L’horreur prend des formes diverses : parfois tragique, parfois comique, parfois fantastique, parfois psychologique, parfois physique, parfois surnaturelle et parfois paranormale. Mais au fond, il s’agit toujours de se confronter aux ténèbres de notre monde ou l’humain d’une façon ou d’une autre.

Recette pour une histoire d’horreur paranormale

Le paranormal

Le terme paranormal désigne l’ensemble de phénomènes qui ne sont ni observables, ni explicables scientifiquement. Il s’agit donc d’un puissant ressort pour inspirer la peur dont se nourrit tout genre d’horreur.

Comme tout auteur d’horreur sait, l’inconnu fait peur. Dans l’horreur paranormale, l’inconnu se matérialise sous la forme de phénomènes inexplicables. C’est le paranormal qui va être le support de la terreur.

Confrontés à des choses qui personne ne peut comprendre, tes personnages perdront facilement le contrôle qu’ils pensaient avoir ; un puissant levier pour faire peur à tes lecteurs.

Un fantôme n’est pas terrifiant en soi

Je prends ici l’exemple d’un fantôme, mais il en va de même pour tous les phénomènes paranormaux. Ils ne sont pas effrayants en soi. Pour qu’ils le deviennent, il faut jouer sur les quatre fondamentaux de l’horreur :

Dans le même thème :  La romance gothique : un mélange d’amour et d’inquiétude
fantome

Donc, pour que ton fantôme soit effrayant, il faut qu’il soit associé à l’une ou plusieurs de ces quatre peurs. Garde-les à l’esprit quand tu essayes de rendre ton fantôme plus terrifiant.

Travaille donc bien la façon dont le paranormal est introduit dans ton histoire !

Nouvelle #16 − Horreur paranormale

Cette fois-ci encore, je te donne une des nouvelles issues de mon recueil de nouvelles : Mémoires de l’Archipel d’Isoate. Bonne lecture ! 😁

Télécharger la nouvelle

defi-16-horreur-paranormale-capitaine

bouton suite
Survole le texte et appuie sur le bouton similaire pour lire la suite

Tu as aimé l’article ? N’hésite pas à le partager ! Si tu veux en savoir plus sur moi, n’hésite pas à aller voir ma page À Propos, ou à me contacter.

Nouveau sur le site ? Cette page est faite pour toi ! 😉

Tu pourrais aussi aimer…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui suis-je ?

Je suis Lorenzo VILLARD, un jeune auteur de 22 ans qui s’est lancé un incroyable défi…

Blogs similaires

Articles populaires