Arc Narratif − Définition

Arc Narratif − Définition

Cet article fait partie du glossaire.

L’arc Narratif

Définition

Un arc narratif, c’est un peu comme un chapitre dans un livre de ta vie. Imagine que ta vie soit un gros roman, rempli de différents événements et expériences. Chaque chapitre se focalise sur une période ou un aspect spécifique : peut-être ton passage à l’école, une relation amoureuse, ou même une grande aventure comme un voyage autour du monde. Ce chapitre, du début à la fin, a sa propre petite histoire qui s’insère dans le grand récit de ta vie. Dans une œuvre littéraire, c’est pareil : un arc narratif est comme ce chapitre, une sous-partie complète de l’intrigue globale d’une œuvre, qui a son propre début, son propre développement et sa propre conclusion, mais qui contribue à l’histoire globale.

Appliqué à un personnage

En général, on parle d’un arc narratif pour un personnage. Dans ce cas, un arc narratif signifie : sous-partie de l’intrigue dans laquelle ce personnage va évoluer − et pas forcément pour le mieux. Il démarre d’un point A, traverse des épreuves et des transformations, et arrive à un point B, enrichi ou transformé par son voyage.

Bonus : types d’évolution des personnages

J’ai souvent vu passer une distinction entre les types d’évolutions des personnages : positive, négative et neutre. C’est un découpage assez basique, mais il a le mérite d’être clair.

  • Positive : Le plus fréquent : ton personnage va gagner en moralité ou en proactivité, se racheter… Bref, il va se dépasser et devenir meilleur.
  • Négative : Des expériences de vie difficiles, un passé qui le hante ou des défauts que le personnage n’a pas su gérer vont l’entraîner vers le côté obscur ; c’est l’opposé de l’arc positif. L’exemple type est Anakin Skywalker dans Star Wars.
  • Neutre : Ton héros va changer − mais ni en bien, ni en mal. Il va être différemment impacté par ce qu’il a vécu : il apprend plus de choses sur lui-même et le monde, il gagne en compétence… Bref, il est aussi bon ou mauvais qu’avant, mais il s’est passé quelque chose pour lui.

Et si le personnage n’évolue pas ?

Dans le cas des personnages iconiques, comme définis par Brandon Sanderson, il n’y a pas d’évolution. Par exemple, Sherlock Holmes reste le même au fil de ses enquêtes. Dans ce cas, il n’y a pas d’arc narratif pour ce personnage.

Pourquoi un arc ?

Contrairement à ce que la miniature de cet article laisse entendre, aucun rapport avec l’arme.

En réalité, cela vient de la forme du graphique tension/avancement de l’histoire, lorsque tracé sur du papier :

Dans le même thème :  Le Fusil de Tchekhov
graphique tension arc narratif
une forme d’arche…

Tu as aimé l’article ? N’hésite pas à le partager ! Si tu veux en savoir plus sur moi, n’hésite pas à aller voir ma page À Propos, ou à me contacter.

Nouveau sur le site ? Cette page est faite pour toi ! 😉

Tu pourrais aussi aimer…

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Béatrice SEBAG
1 année il y a

Je note 😉🙋🏽‍♀️

Qui suis-je ?

Je suis Lorenzo VILLARD, un jeune auteur de 22 ans qui s’est lancé un incroyable défi…

Blogs similaires

Articles populaires

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x